Chaire de santé publique au Collège de France - Leçon inaugurale du Pr Didier Fassin

Le Pr Didier Fassin a été nommé professeur invité sur la chaire Santé publique par l’assemblée du Collège de France. Sa leçon inaugurale sur les inégalités des vies aura lieu jeudi 16 janvier 2020 à 18h.

Mis à jour le 13 janvier 2020

La chaire de Santé publique a été créée en 2018 dans le cadre d’un partenariat entre le Collège de France et Santé publique France. En invitant chaque année une personnalité à venir enseigner au Collège de France, l’Assemblée des professeurs entend encourager la recherche et le débat intellectuel dans ce domaine.

Le précédent titulaire de cette chaire était Arnaud Fontanet en 2018-2019 avec 'L'épidémiologie, ou la science de l'estimation du risque en santé publique'.

Cette année, le Pr Didier Fassin délivrera son enseignement au Collège de France. Ses cours débuteront le 29 avril 2020 sur le thème « Santé publique : une anthropologie politique et morale ». Ils seront dispensés chaque semaine en alternance avec un séminaire qui associera des chercheurs clés du domaine.

L’enseignement sera complété par un colloque le 2 juin 2020 sur le thème « Politique de la vie. Crises et critique ».

La leçon inaugurale de cet enseignement sera prononcée le jeudi 16 janvier à 18h. Ouverte au public (sous réserve des places disponibles), cet événement est également retransmis en direct depuis le site web de du Collège de France. Les enseignements de la chaire sont ouverts à tous (toujours sous réserve des places disponibles) et gratuits, sans condition d'inscription préalable. Sauf exception, ils sont diffusés sur le site de l’établissement (www.college-de-france.fr).

Biographie du Pr Didier Fassin

Photo de Didier Fassin

Didier Fassin est titulaire de la chaire de sciences sociales (James D. Wolfensohn Professorship in Social Science) à l’Institute for Advanced Study de Princetonet de la direction d’études en anthropologie politique et morale à l’École des hautes études en sciences sociales. Médecin, sociologue et anthropologue, il est habilité à diriger des recherches en santé publique et en sciences sociales. Il est le cofondateur de l’Iris, Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (Université Paris 13-EHESS-CNRS-Inserm), dont il a été le premier directeur. Visiting Professor à l’Université de Princeton, il a été professeur invité dans de nombreuses universités dont celles de Hong Kong, Chengdu, Melbourne, Johannesburg, Buenos Aires, Cambridge et Bruxelles. Récipiendaire en 2016 de la Médaille d’or de la Société d’anthropologie et de géographie, il a été en 2018 le premier chercheur en sciences sociales à recevoir la Nomis Distinguished Scientist Award. Au cours de l’année 2016, il a donné les Tanner Lectures à l’Université de Californie, Berkeley, et les Conférences Adorno, à l’Université Goethe de Francfort. Ancien membre du Conseil scientifique de l’Inserm et des Comités d’éthique de l’Inra et de l’Institut Pasteur, il fait partie du Conseil scientifique de la Ville de Paris. Ancien vice-président de Médecins sans frontières, il préside aujourd’hui le Comede, Comité pour la santé des exilés. Il a publié vingt-six ouvrages, traduits en sept langues. Co-directeur de L’Etat des savoirs de la santé publique à La Découverte, il est l’auteur, récemment, de La Raison humanitaire. Une histoire morale du présent (2010), La Force de l’ordre. Une anthropologie de la police des quartiers (2011), Juger, réprimer, accompagner. Essai sur la morale de l’État (2013), L’Ombre du monde. Une anthropologie de la condition carcérale (2015), Punir. Une passion contemporaine (2017) et La Vie. Mode d’emploi critique (2018), tous aux éditions du Seuil.

Biographie détaillée et CV : https://www.college-de-france.fr/site/didier-fassin
 

En savoir plus : présentation sur le site du Collège de France